Aller au contenu
Occaparts » Santé/Bien-être » Les enfants anxieux face à l’école : comprendre la Phobie Scolaire

Les enfants anxieux face à l’école : comprendre la Phobie Scolaire

La phobie scolaire, également connue sous le nom de « refus scolaire anxieux » (RSA), est un trouble complexe et difficile à mesurer.

Malgré cela, il est souvent considéré comme un trouble peu sérieux et feint. Cependant, une équipe de l’Inserm a mené une enquête à travers toute la France pour mieux comprendre ce phénomène, qui a été accentué par la crise sanitaire.

4.8% d’absentéisme dans le second degré

Selon le ministère de l’Education nationale, l’absentéisme scolaire touchait 4,8% des élèves du second degré public lors de l’année scolaire 2020-2021.

Cependant, cette vision macroscopique mélange des situations et des élèves très différents, selon Laelia Benoit, pédopsychiatre et sociologue au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP) à Villejuif. La phobie scolaire correspond uniquement à l’évitement de l’école par un élève anxieux, en l’absence de conduite antisociale, et cela, malgré les efforts de ses parents pour le ramener à l’école. Selon les estimations, ce RSA concernerait entre 1 et 2% des élèves, de la maternelle au lycée, dans de nombreux pays.

Une enquête menée en 2018

Pour mieux comprendre ce trouble, Laelia Benoit a lancé une enquête en 2018, en collaboration avec le CESP.

Les quelque 2 000 questionnaires recueillis ont permis d’identifier 5 trajectoires récurrentes.

  • Chez les élèves d’âge primaire, les absences sont souvent liées à des symptômes somatiques ou à un problème médical, mais le retour à l’école se produit généralement au bout de deux ans de suivi.
  • Les adolescents de l’étude ont plutôt développé un refus scolaire vers 11-12 ans, en lien avec des troubles mentaux tels que la dépression ou la phobie sociale, ou des questions d’identité de genre. Certains se rétablissent lentement, grâce à des interventions telles que la thérapie comportementale et cognitive, tandis que d’autres abandonnent l’école.
👉 à lire aussi :  TDAH : ce qu'il faut savoir sur ce trouble neurodéveloppemental

La phobie scolaire est un trouble complexe qui mérite d’être mieux compris et reconnu. Les résultats de l’enquête de Laelia Benoit et de l’équipe de l’Inserm devraient aider à mieux comprendre ce trouble et à améliorer les interventions pour les enfants qui en souffrent.

Source : Inserm